samedi 14 octobre 2017

Spaghetti en sauce alfredo à la citrouille et au chou-fleur

Avec Lufa, je dois faire preuve de créativité pour agencer les légumes que je reçois ! Cette fois-ci, j'ai utilisé des carottes, un petit chou-fleur et une citrouille pour créer une délicieuse sauce pour pâtes colorée et vitaminée. La recette originale utilisait des pâtes à l'encre de seiche (noires), pour un thème Halloween, mais je n'en ai pas trouvé. Et comme les spaghetti réguliers étaient en spécial...

Vous ne blufferez personne avec cette sauce car on détecte facilement qu'elle contient des légumes. Si vous souhaitez en passer à des enfants récalcitrants, je suggère d'ajouter beaucoup plus de fromage ou encore de la poudre de fromage orange, si c'est leur truc.


4 portions

1/2 petite citrouille évidée, pelée, en gros dés (400g de chair environ ou 225g de purée non sucrée)
3 petites carottes, pelées, en rondelles
1 petit chou-fleur (ou la moitié d'un chou-fleur régulier), en bouquets
1/2 cuillère à thé d'oignons déshydratés
Sel et poivre au goût
1 tasse de bouillon de légumes
1 cuillère à soupe de beurre
400ml de lait ou de crème, selon les besoins*
1/2 tasse de parmesan frais râpé
400g de spaghetti

*La quantité de liquide nécessaire sera variable selon le type de purée de citrouille que vous utilisez. J'ai cuit ma citrouille au four, donc j'ai perdu beaucoup de liquide durant la cuisson. Si vous décidez de cuire votre citrouille dans l'eau bouillante ou si vous utilisez de la citrouille en purée du commerce, ajustez la quantité de liquide pour obtenir une sauce, et non une purée ni une soupe.

Étaler les cubes de citrouille sur une plaque chemisée d'un parchemin et cuire au four à 350°F pendant 45 minutes. Réserver.

Pendant ce temps, porter un chaudron d'eau salée à ébullition. Ajouter les carottes, cuire 5 minutes puis ajouter le chou-fleur. Cuire quelques minutes de plus, jusqu'à ce que les légumes soient tendres. Égoutter. Réserver.

Au robot culinaire, réduire en purée lisse les carottes, le chou-fleur, la citrouille, les oignons déshydratés et le bouillon de légumes. Saler et poivrer.

Mettre la purée dans un chaudron avec le beurre et le lait (ajouter la quantité nécessaire pour obtenir une sauce). Porter à ébullition puis retirer du feu. Incorporer le parmesan et bien mélanger. Si le parmesan ne fond pas bien, remettre à feu doux-moyen en brassant constamment.

Cuire les spaghetti selon les instructions. Égoutter.

Répartir le spaghetti dans des bols et garnir de sauce.


lundi 9 octobre 2017

Coquelet en crapaudine, légumes à la diable

Coquelet ! Quel drôle de mot ! J'en ai reçu un dans mon panier Lufa cette semaine. Je ne savais pas trop quoi en fait alors j'ai cherché sur le web. Ça semble être populaire chez nos amis Français et lorsqu'il s'agit de cuisson de volaille, c'est toujours une bonne idée de suivre les instructions des Français (ils savent ce qu'ils font !). J'ai donc trouvé cette recette à l'Atelier des Chefs. J'ai apprécié que la recette soit simple, rapide et surtout délicieuse.

Mon coquelet était déjà cuit mais comme la cuisson n'était pas très longue, je l'ai tout de même utilisé. C'est une réussite sur toute la ligne ! Ah et je me suis informée : un coquelet, c'est ce qu'on appelle au Québec un poulet de cornouaille.


2 portions

1 coquelet en crapaudine de 500g (poulet de cornouailles)
250g de patates grelots, coupées en deux
300g de tomates, en cubes
12 champignons moyens, sans la queue, tranchés
Huile d'olive
1 échalote française, hachée
1 gousse d'ail écrasée
Une pincée de thym
Sel et poivre
Piment d'espelette
1 grosse cuillère à soupe de moutarde de Dijon
100ml de vin blanc
1 cuillère à soupe de vinaigre de vin
30g de beurre
2 cuillères à thé d'huile de canola

Déposer les patates dans un chaudron. Couvrir d'eau. Bien saler. Couvrir et porter à ébullition. Bouillir 5 minutes. Égoutter. Réserver.

Pendant ce temps, dans une poêle qui va au four, faire revenir le coquelet dans l'huile d'olive environ 2 minutes de chaque côté. Réserver.

Dans la même poêle, ajouter de l'huile si nécessaire et faire revenir l'échalote avec l'ail. Saler, poivrer et ajouter le thym et le piment. Incorporer les champignons et faire revenir quelques minutes. Incorporer les tomates. Laisser réduire. Déglacer au vin blanc puis ajouter le vinaigre et la moutarde. Déposer le coquelet sur les légumes et cuire au four à 450°F pendant 7 minutes ou jusqu'à ce que la coquelet soit cuit.

Pendant ce temps, fondre le beurre avec l'huile de canola. Y déposer les patates, saler, ajouter du piment et rissoler jusqu'à bien doré en ne brassant pas trop souvent.

Servir le coquelet sur un lit de légumes et de sauce accompagné de patates rissolées.

samedi 7 octobre 2017

Gnocchis à la florentine

Woah ! Je suis à l'extérieur presque tout le temps cette année pour le travail. Ça ne me laisse pas beaucoup de temps pour cuisiner. Généralement, je m'approvisionne chez Lufa et je fais des trucs super basic (genre j'étale de l'hummus sur une tranche de pain... ou je fais sauter des légumes dans l'huile). Pas de quoi publier des recettes ! Je devrais être à la maison pour quelques semaines alors j'espère bien pouvoir en profiter pour cuisiner un peu plus. Surtout que l'automne est la saison qui m'inspire le plus :)

Lorsque je commande chez Lufa, j'essaie le plus possible de profiter des spéciaux. On s'entend, Lufa n'est généralement pas l'option la moins chère sur le marché pour se nourrir, mais avec les spéciaux ça me revient environ au même prix que l'épicerie. Et honnêtement, la différence de qualité est vraiment notable et je trouve que ça vaut amplement la peine de payer plus cher pour certaines choses (notamment la viande) ! Cette semaine, il y avait des gnocchis et des champignons en rabais. C'était parfait pour tester cette recette de gnocchis, surtout qu'il me restait un sac de kale inutilisé de la semaine d'avant.


4 portions

350g de gnocchis de patate douce (ou réguliers)
1 cuillère à soupe d'huile
1 paquet de champignons, en quartiers (225g)
150g de bébé kale (ou épinards), hachés grossièrement
2 cuillères à soupe de beurre
2 cuillères à soupe de farine
1 1/2 tasse de lait
Sel et poivre au goût
Muscade
1/4 tasse de parmesan râpé (j'ai oublié !!! Argh !)
100g de fromage râpé

Cuire les gnocchis. Égoutter et réserver.

Pendant ce temps, faire revenir les champignons dans l'huile quelques minutes. Ajouter le kale et cuire jusqu'à ce qu'il soit tombé. Réserver.

Pendant ce temps, préparer la béchamel. Fondre le beurre puis incorporer la farine avec un fouet. Fouetter constamment puis incorporer le lait. Ajouter le sel, le poivre et la muscade. Hors feu, incorporer le parmesan. Ajouter les gnocchis et les légumes. Bien mélanger.

Verser dans un plat en pyrex puis saupoudrer de fromage râpé. Cuire au four à 350°F pendant 20 minutes pour gratiner. Terminer à BROIL si désiré.

lundi 18 septembre 2017

Mousse au chocolat mexicain à l'orange et au piment ancho

Pour accompagner un plat mexicain, quoi de mieux qu'un dessert aux saveurs mexicaines ? Je voulais faire quelque chose de simple et rapide et je suis tombée sur cette recette. Je trouvais qu'elle contenait un peu beaucoup d'alcool pour la quantité de dessert alors je l'ai réduit à 1/4 de tasse mais honnêtement, je pense qu'il serait préférable soit de cuire l'alcool ou d'en mettre moins la prochaine fois. Somme toute, c'est vraiment délicieux et ultra rapide à faire !

6 portions

200g de chocolat mexicain (ou chocolat 70% + 1 cuillère à soupe de cannelle 00 moulue)
Une pincée de sel
1 1/2 cuillère à thé de piment ancho moulu
1/4 tasse de Grand Marnier ou autre liqueur à l'orange (2 cuillères à soupe seraient suffisantes)
2 tasses de crème 35%
Le zeste d'une orange

Note : Pour plus de piquant, je suggérerais le piment guajillo.

Fondre le chocolat avec le sel et 1/4 tasse de crème. Lorsque bien fondu, ajouter la cannelle (si nécessaire), le piment ancho, la moitié du zeste d'orange et le Grand Marnier. Tiédir.

Fouetter le reste de la crème et mettre 1/3-1/2 tasse de crème fouettée de côté. Incorporer le reste au mélange de chocolat. Réfrigérer jusqu'au moment de servir.

Au service, décorer avec une cuillérée de crème fouettée, du zeste d'orange, une pincée de piment ancho et une tranche d'orange.

dimanche 23 juillet 2017

Tomates marinées

Vous êtes aux prises avec un surplus de tomates ? Pas envie d'en faire de la sauce ? Voici une belle recette estivale qui s'adapte à tout type de tomates. Avec des bocconcinis, ce serait encore mieux !



2-4 portions

400g de tomates bien mûres, de votre choix
3 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
1/2 cuillère à thé de sucre (au goût)
1/4 cuillère à thé de sel (au goût)
Quelques tours de poivre du moulin
1 cuillère à soupe de persil frais haché
1 cuillère à soupe de basilic frais haché
1/8 cuillère à thé de thym séché (ou du frais, mais augmentez la quantité)
2 gousses d'ail hachées finement

Mélanger tous les ingrédients sauf les tomates. Fouetter pour créer une émulsion.

Couper les tomates : en deux pour des tomates cerises, en quartiers pour des tomates moyennes et en dés pour des grosses tomates. Déposer les tomates dans la marinade et bien mélanger. Mariner sur le comptoir au moins 30 minutes. Manger température pièce. On peut tremper du pain dans la marinade restante ou la réutiliser pour des salades ou pour assaisonner des viandes ou des légumes.

mardi 18 juillet 2017

Pesto de tiges de kale

Vous êtes du genre à vouloir utiliser vos aliments au maximum ? Eh bien voici quoi faire avec vos tiges de kale ! Habituellement, je ne consomme que les feuilles de kale, les tiges étant trop coriaces. Avec cette recette, vous pourrez utiliser l'ensemble du kale. Et honnêtement, c'est absolument délicieux !



2 tasses

1 tasse de tiges de kale hachées finement (125g)
1/4 tasse de persil haché grossièrement, avec les tiges
1/4 tasse de basilic haché grossièrement
1/2 tasse d'amandes grillées au four 10 minutes
3 gousses d'ail hachées grossièrement
1/8 cuillère à thé de sel
1 cuillère à soupe de jus de citron
1/2 tasse de parmesan râpé
1/2 tasse d'huile d'olive

Au robot culinaire, réduire en purée le kale, les amandes, l'ail, le sel et le jus de citron. Ajouter les herbes et le parmesan et continuer à réduire en purée lisse en versant l'huile en filet pendant que le robot est en marche

Utiliser avec des pâtes, de la pizza, en tartinade ou pour garnir une soupe.

dimanche 16 juillet 2017

Pizza oeuf, jambon et bette à carde

Je croule sous la bette à carde ! Je dois trouver tous les moyens possibles pour la manger. Voici donc une petite pizza sympathique qu'on peut manger à n'importe quel moment de la journée : déjeuner, brunch, lunch ou souper rapide.

Vous pourriez faire une grande pizza avec un oeuf au centre de chacune des portions à condition que toute la pizza se mange au même service. Je ne suis pas certaine que ça se réchauffe bien avec l'oeuf. C'est la raison pour laquelle je fais des pizzas individuelles selon mes besoins.


1 portion

100g de pâte à pizza
1 tranche de jambon forêt noire
40g de fromage râpé
100g de bette à carde, hachée, sautée
1 oeuf

Façonner la pizza. Garnir avec le jambon. Répartir le fromage et la bette à carde sur le pourtour, en prenant soin de laisser un espace dégagé au centre pour l'oeuf. Casser l'oeuf au centre. Cuire à 450°F pendant 10 minutes sur la grille du bas.

dimanche 9 juillet 2017

Tres leches cake

Quoi de mieux comme dessert pour régaler une foule dans un souper mexicain ? Le fameux, le seul et l'unique : tres leches cake ! J'ai déjà fait une version alternative dans le passé, mais cette fois-ci, j'ai opté pour le classique. Les invités ont adoré et il n'en est pas resté une miette ! Décidément un excellent crowd pleaser.

Le gâteau est parfait à la cuisson : il cuit de manière très égale, ne gonfle pas trop, ne fend pas. Lorsque j'ai commencé à verser le sirop de lait sur le gâteau, j'étais étonnée de voir à quel point il buvait complètement le liquide. Je m'attendais à ce que le gâteau soit trop mou pour être coupé proprement mais il se tenait à la perfection. C'est vraiment en tout point un excellent gâteau.


12-20 portions

Gâteau :

1 1/2 tasse de farine à pâtisserie (191g)
1 cuillère à thé de poudre à pâte
1/2 tasse de beurre demi-sel, température pièce (113g)
1 tasse + 2 cuillères à soupe de sucre (227g)
5 oeufs
1 1/2 cuillère à thé de vanille

Sirop de lait :

1 boîte de lait Eagle Brand
1 boîte de lait Carnation
1 tasse de crème 15%

Finition :

2 tasses de crème à fouetter
1/4 tasse de sucre
1 cuillère à thé de cannelle 00 moulue

NOTE : Si vous n'avez pas de farine à pâtisserie, remplacez 2 cuillères à soupe de farine par de la fécule de maïs.

Préparer le gâteau. Mélanger la farine et la poudre à pâte. Réserver.

Au batteur sur socle, crémer le beurre. Ajouter le sucre et battre à vitesse moyenne jusqu'à ce que le mélange blanchisse et soit homogène. Ajouter les oeufs un à la fois en battant entre chaque addition. Incorporer la vanille.

Ajouter la farine en trois fois en battant entre chaque addition. Verser le mélange dans un moule 9x13 pouces beurré. Cuire au four à 350°F pendant 25 minutes, jusqu'à ce que le gâteau atteigne une température interne de 200°F. Tiédir 30 minutes.

Pendant ce temps, préparer le mélange de laits. Mélanger ensemble le lait condensé, le lait évaporé et la crème. Réserver.

Lorsque le gâteau a refroidi, faire des trous sur toute la surface à l'aide d'une fourchette. Verser le mélange de lait sur le gâteau. Laisser imbiber au frigo pendant au moins 4 heures.

Fouetter la crème avec le sucre. Étaler sur le gâteau. Saupoudrer avec la cannelle. Réfrigérer au moins 1h.

dimanche 2 juillet 2017

Gâteau Moana

Pour les 4 ans de ma nièce, je lui ai demandé ce qu'elle voulait comme gâteau et elle m'a dit un gâteau à la vanille avec du glaçage au chocolat. Wow, elle n'est pas difficile à contenter ! Ce qui a été plus complexe, c'était le thème : Moana. J'ai passé plusieurs semaines à faire des recherches pour la déco de ce gâteau et j'ai évidemment regardé le film pour avoir une idée des éléments importants. J'en suis venue à la conclusion que ça prenait : la mer, des coquillages, des fleurs tropicales, de quoi faire une île et des personnages (ok j'y suis allée fort un peu, mais tant qu'à faire un gâteau de fête, aussi bien le faire comme du monde !).

Pour le gâteau à la vanille, j'ai utilisé la recette de Ricardo (ce gâteau est vraiment, mais vraiment délicieux avec une texture parfaite) Pour le glaçage, j'ai utilisé mes recettes de glaçage de base au chocolat et à la vanille. Pour le reste, je me suis inspirée de Pinterest !

Ce gâteau était... pas mal sucré !!! Mais bon, c'est un gâteau de fête hein ! Reste qu'il était vraiment bon et beau. Il a demandé quand même beaucoup de travail par contre, mais je ne regrette rien !


12 portions

Gâteau :

175g de beurre demi-sel
1 1/8 tasse de sucre
3 oeufs
2 cuillères à thé de vanille
2 cuillères à thé de poudre à pâte
2 tasses de farine
3/4 tasse de lait

Montage :

1 recette de glaçage au chocolat
1 recette de glaçage à la vanille
Fondant du commerce
Petits chocolats maison en forme de coquillages
Fleur tropicale maison en fondant
Figurines en plastique

Préparer d'abord le gâteau. Beurrer deux moules à charnière de 6 pouces (ou un moule régulier de 8 pouces) et tapisser le fond d'un parchemin. Réserver.

Au batteur sur socle, crémer le beurre avec le sucre quelques minutes. Ajouter les oeufs un à un en battant entre chaque addition. Battre à vitesse moyene-haute jusqu'à ce que le mélange soit léger et homogène. Incorporer la vanille et la poudre à pâte. Incorporer ensuite le lait puis la farine en alternance et battre à vitesse moyenne-haute quelques minutes.

Verser la pâte dans les coules et cuire au four à 350°F pendant 1 heure. Laisser tiédir les gâteaux quelques minutes puis refroidir sur une grille.

Retirer le chapeau des gâteaux (s'ils ont gonflé) pour les rendre plats. Couper chaque gâteau en deux sur l'épaisseur. Glacer entre les étages avec le glaçage au chocolat. Emballer le gâteau et le congeler quelques heures.

Lorsque le gâteau est congelé, faire un pré-glaçage. Glacer légèrement le dessus et le dessus avec du glaçage au chocolat puis retirer l'excédent en grattant le tour et les côtés avec une spatule en métal.

Prendre une boule de fondant et la colorer de couleur sable (colorant brun + un peu de colorant jaune). Abaisser le fondant en un cercle d'environ 7-8 pouces puis couvrir le dessus du gâteau. Réfrigérer.

Pour le glaçage final, faire d'abord la recette de glaçage à la vanille. Retirer une partie du glaçage (moins du tiers) et mettre dans un bol à part. Colorer le glaçage restant avec une petite quantité de colorant bleu. Mettre dans un bol plus du tiers de ce glaçage. Réserver. Colorer le glaçage bleu restant en ajoutant plus de colorant bleu. Réserver.

Au moment de glacer le gâteau, utiliser des poches à pâtisserie jetables. Remplir une poche différente avec chacune des couleurs (blanc, bleu pâle, bleu) et les placer dans une autre poche munie d'une grosse douille cannelée (Ateco #847). Glacer le gâteau sur les côtés et faire remonter le glaçage un peu sur le dessus, en prenant soin de laisser une île au centre pour les personnages. Décorer selon vos goûts.

Idéalement, conserver le gâteau à température ambiante. S'il fait trop chaud, réfrigérer mais le sortir du frigo 30 à 60 minutes avant le service pour tempérer le glaçage.

vendredi 30 juin 2017

Tarte aux herbes et au fromage d'Ottolenghi

Depuis l'achat de mon livre Jérusalem d'Ottolenghi il y a plusieurs années déjà, j'avais spotté cette recette. La preuve : j'ai mis un ti-bout de papier sur cette page. C'est juste les recettes les plus alléchantes qui ont cette chance ! Avec toute la bette à carde que j'ai reçu cette semaine de Lufa, je ne pouvais pas ne pas faire cette recette qui en demande une bonne quantité. J'ai modifié légèrement les proportions d'herbes et de fromages pour écouler ce que j'avais à la maison. Je dois dire que c'est franchement bon ce truc ! Ça serait pas pire aussi en version chausson individuel. Miam !


4 portions

1 cuillère à soupe d'huile d'olive
1 gros oignon haché
500g de bette à carde, tiges et feuilles hachées mais séparées
30g de livèche hachée (ou 150g de céleri haché)
50g d'oignons verts hachés
50g de roquette (plus de bette à carde pour moi !)
30g de persil plat haché
10g de menthe hachée
30g d'aneth haché
150g de ricotta
30g de cheddar vieilli râpé
90g de féta émietté
Le zeste d'un citron
2 oeufs
1/8 cuillère à thé de sel
1/2 cuillère à thé de poivre fraîchement moulu
1/2 cuillère à thé de sucre
10 feuilles de pâte phyllo
Huile ou beurre pour la phyllo (PAM ici, je suis paresseuse)

Faire revenir l'oignon dans l'huile d'olive quelques minutes. Ajouter les tiges de bettes à carde et le céleri, si vous en utilisez. Cuire quelques minutes de plus. Incorporer les feuilles de bette à carde. Cuire quelques minutes de plus. Ajouter l'oignon vert, la roquette et les herbes. Cuire 2 minutes en brassant. Tiédir.

Lorsque le mélange est tiède, ajouter le zeste de citron, les oeufs, les fromages, le sel, le poivre et le sucre. Bien mélanger.

Empiler 5 feuilles de pâte phyllo en prenant soin d'huiler entre chaque étage. Couper les feuilles de manière à pouvoir les arranger dans un pyrex de 8 pouces en laissant légèrement dépasser les feuilles tout le tour. Verser le mélange aux herbes dans la pâte. Recouvrir avec 5 autres pâtes phyllo.

Cuire au four à 400°F pendant 40 minutes ou jusqu'à bien doré.

mardi 27 juin 2017

Salade Sabih

Oh que ça faisait longtemps... C'est une recette de.... OTTOLENGHI ! Tirée tout droit du livre Jérusalem, de loin mon favori. Techniquement, le Sabih est une sorte de sandwich servi dans un pita. Comme je n'avais pas de pita sous la main (et pas l'intention d'en acheter car j'ai déjà un gros pain de chez Lufa à la maison !), j'ai transformé le tout en salade. Je tenais à faire cette recette car il me restait des tomates, du concombre et une aubergine à cuisiner cette semaine, ce qui tombait juste bien. J'ai aussi dû modifier la recette de Zhoug car je n'avais pas de coriandre sous la main, mais prochaine fois que j'en fais, j'en achète pour sûr (oh oui, il y aura une prochaine fois !).

Et ça dit quoi cette recette ? C'est tout ce que vous avez toujours désiré ! À la fois moelleux et craquant, salé et piquant, frais mais réconfortant. C'est du Ottolenghi quoi ! Il a le don de présenter des recettes hyper satisfaisantes par leur mélange de textures et de saveurs. C'est encore une fois réussi !


4 portions

Salade :

2 tomates petites/moyennes, en dés (200g)
2 concombres libanais ou la moitié d'un concombre anglais, en dés (150g)
2 oignons verts ou 1 échalote française, hachée finement
1 1/2 cuillère à soupe de persil haché
2 cuillères à thé de jus de citron
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
Sel et poivre au goût

Zhoug :

30g de persil avec les tiges
1 petit piment fort (scotch bonnet, au goût)
1/2 cuillère à thé de cumin moulu
1/4 cuillère à thé de cardamome moulue
1/8 cuillère à thé de clou de girofle moulu
1/8 cuillère à thé de sucre
1/4 cuillère à thé de sel
1 gousse d'ail
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 cuillère à soupe d'eau

Sauce au tahini :

75g de tahini
60g d'eau
1 cuillère à soupe de jus de citron
1 petite gousse d'ail
1/8 cuillère à thé de sel

Sabih :

1 aubergine (3/4 lb) en tranches de 1 pouce
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
4 oeufs cuits durs, tranchés ou en quartiers
Croûtons maison ou du commerce, ou chips de pita, au goût
Sel et poivre, au goût

Badigeonner chaque tranche d'aubergine avec un peu d'huile. Cuire au four à 350°F pendant 30 minutes. Tiédir. Couper en cubes. Réserver.

Préparer la salade. Mélanger l'ensemble des ingrédients et réserver.

Préparer le zhoug. Au petit robot culinaire, réduire l'ensemble des ingrédients en purée lisse. Réserver.

Préparer la sauce tahini. Au petit robot culinaire, réduire l'ensemble des ingrédients en purée lisse. Réserver.

Si désiré, préparer des croûtons maison (cliquer ici pour la recette).

Au service, arranger dans l'assiette l'aubergine et les oeufs. Garnir de sauce tahini et de zhoug. Garnir ensuite avec la salade et terminer avec les croûtons. Ajouter de la sauce tahini et du zhoug si désiré.

dimanche 25 juin 2017

Gaspacho aux fraises

Comme j'ai reçu des fraises dans mon panier Lufa et que j'avais déjà acheté des fraises chez Régis deux jours plus tôt, j'avais un surplus de fraises à passer. Je voulais faire une gaspacho aux fraises depuis longtemps et c'était le moment idéal pour l'essayer. Vous aurez peut-être remarqué que je suis une fan de gaspacho et vous en trouverez plusieurs versions sur mon blog. Celle-ci est rafraîchissante et fruitée. Parfaite en entrée pour vos BBQ cet été !


4-6 portions

1 lbs fraises, équeutées
200g concombre
1 petit poivron rouge (115g)
1 tomate moyenne (200g)
1 échalote française
1 gousse d'ail
2 brins de thym (les feuilles seulement)
1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
1/4 cuillère à thé de mélange 8 poivres (ou poivre régulier), concassé
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
Sel au goût

Réduire en purée lisse l'ensemble des ingrédients. Réfrigérer au moins 1 heure avant de servir froid.

vendredi 23 juin 2017

Pâtes crémeuses au kale et à la saucisse

Lufa m'a envoyé une quantité astronomique de kale cette semaine ! J'ai reçu deux paquets tellement énormes qu'à eux seuls, j'ai rempli un sac d'épicerie de peine et de misère. Pareillement pour le tiroir du frigo qui ne contient que ça et ça déborde. Il me fallait donc trouver des recettes pour le cuisiner. Comme d'habitude, je me suis tournée vers mes deux meilleures sources d'inspiration, soit Pinterest et Foodgawker. Dans mes vieux pins, j'ai trouvé cette recette que j'ai modifiée, notamment au niveau de la sauce car bien que je sois du type sauce pour certaines choses, je préfère généralement que mes pâtes ne baignent pas dans le liquide.

Je suis heureuse d'avoir pu utiliser plusieurs produits locaux dans cette recette, notamment les saucisses de poulet campagnardes de chez Les Volailles d'Angèle, situé à St-Esprit dans Lanaudière. Ce sont mes saucisses préférées, j'en ai toujours au congélo. J'achète les miennes congelées, à la ferme Régis, à Joliette. J'ai aussi utilisé plusieurs produits provenant de chez Lufa, notamment le kale, les oignons et la crème fraîche.

J'ai beaucoup aimé ce plat, c'est très réconfortant, particulièrement en cette journée pluvieuse. Et si jamais vous n'avez pas de kale, utilisez des épinards, ce sera tout aussi bon !


4 portions

280g de penne ou autres pâtes au choix
4 saucisses de poulet ou autres au choix (400g)
1 cuillère à thé d'huile d'olive
1 petit oignon haché
2 gousses d'ail hachées
25g de tomates séchées au soleil, hachées
125g de feuilles de kale, hachées
1/2 tasse de bouillon de poulet
1/4 tasse de crème fraîche ou 35%
50g de parmesan râpé

Cuire les saucisses (20 minutes à 350°F pour moi), tiédir puis trancher. Réserver.

Pendant ce temps, cuire les pâtes. Égoutter et réserver.

Dans une grande poêle, faire revenir l'oignon dans l'huile quelques minutes. Ajouter les tranches de saucisses et cuire jusqu'à ce qu'elles commencent à dorer. Ajouter l'ail et les tomates séchées. Cuire 1 minute de plus.

Incorporer le bouillon de poulet puis le kale. Brasser et cuire quelques minutes, le temps que le kale flétrisse. Ajouter la crème, saler et poivrer. Bien mélanger. Incorporer les pâtes et le parmesan.

dimanche 4 juin 2017

Cupcakes à la boue et aux vers de terre

Parfaits pour un début d'été pluvieux, ces cupcakes raviront petits et grands. Pour ma part, j'ai décidé de les essayer car ma nièce adore les vers de terre en jujube. Ce n'était donc qu'une question de temps avant que je cuisine ces cupcakes ! Je me suis inspirée de différentes idées en ligne et j'ai recyclé une de mes vieilles recettes de cupcakes ainsi que ma recette de glaçage au chocolat inratable. Je dois préciser que les cupcakes sont hyper moelleux et que c'est une super recette de base pour des cupcakes ou même un gâteau au chocolat.

La meilleure partie de ces cupcakes, c'est quand on essaie de prendre les vers de terre à travers le pouding et le glaçage. Il y a pas mal de résistance, c'est comme attraper un vrai ver de terre, et il en ressort tout plein de boue et de terre. C'est vraiment cool et un peu dégueu, hihihi ! Je suis très heureuse d'avoir enfin réalisée cette recette :)


6-8 cupcakes

Gâteaux :

3/4 tasse de farine
1/4 tasse de cacao
Une pincée de sel
1/2 cuillère à thé de bicarbonate de soude
1/2 cuillère à thé de poudre à pâte
2 cuillères à soupe d'huile de canola
2 oeufs
3/4 tasse de yogourt nature
1 cuillère à thé de vanille
1/3 tasse de sucre
25g de chocolat noir fondu

Glaçage :

1/4 tasse de beurre mou
1/4 tasse de poudre de cacao
1 1/2 tasse de sucre en poudre
1/2 cuillère à soupe de vanille
2 cuillères à soupe de lait

Montage :

Vers de terre en jujubes
Pouding au chocolat (Belsoy chocolat noir pour moi), environ 2 contenants
Chapelure de biscuits Oreo

Préparer d'abord les gâteaux. Dans un bol, mélanger la farine, le cacao, le sel, le bicarbonate de soude et la poudre à pâte. Réserver.

Dans un grand bol, battre les oeufs avec l'huile. Incorporer la yogourt, la vanille et le sucre. Bien mélanger. Ajouter le mélange sec au mélange humide et brasser pour humecter. Incorporer le chocolat fondu.

Répartir le mélange dans 6 ou 8 moules à muffins. Cuire au four à 350°F pendant 25 minutes. (Faites le test du cure-dent pour valider la cuisson et prolonger si nécessaire.) Laisser refroidir complètement.

Pendant ce temps, préparer le glaçage. Bien mélanger le beurre et le cacao. Ajouter la vanille. Incorporer le sucre en poudre jusqu'à l'obtention de la texture désirée, en alternant avec le lait. Réserver. On peut faire le glaçage à l'avance et le conserver au frigo, mais il faut qu'il soit température pièce au moment de le travailler et de le manger.

Évider le centre de chaque cupcake à l'aide d'une cuillère à melon. Remplir chacun des trous avec du pouding au chocolat. Enfoncer quelques vers de terre dans la cavité en les laissant dépasser sur les côtés. Glacer les cupcakes généreusement puis saupoudrer de chapelure Oreo.

Servir température pièce.

jeudi 1 juin 2017

Biscuits double chocolat au piment

Ça faisait tellement longtemps que je voulais essayer une recette de biscuits au chocolat et au piment ! Comme c'est le gros contrat annuel avec toute l'équipe cette semaine, c'est cette recette que j'ai choisi de leur faire. Le petit piquant arrive en fin de bouche et n'est pas très prononcé mais il a été apprécié par mes cobayes. Je n'hésiterais pas à en mettre un peu plus la prochaine fois.


30 biscuits

1 1/4 tasse de farine
1/2 cuillère à thé de poudre à pâte
1/4 cuillère à thé de cannelle
1/2 cuillère à thé de cayenne
6 cuillères à soupe de poudre de cacao
1/2 tasse de beurre
1/2 tasse de sucre
1/2 tasse de cassonade
1 oeuf
1 cuillère à thé de vanille
150g de chocolat noir haché grossièrement

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, les épices et le cacao. Réserver.

Au batteur sur socle, crémer le beurre avec les sucres. Ajouter l'oeuf et la vanille et bien mélanger. Incorporer le mélange de farine en deux fois, en mélangeant entre chaque addition. Ajouter le chocolat haché.

Façonner des boules d'environ 1 1/2 cuillère à soupe et disposer sur des plaques à pâtisserie en les écrasant légèrement. Cuire à 350°F pendant 8-10 minutes. Tiédir puis transférer sur une plaque pour refroidir.

dimanche 28 mai 2017

Agua fresca au concombre

Dans la même famille que la horchata, je vous présente l'agua fresca au concombre ! Il fallait bien que je trouve une façon d'utiliser ma cargaison de concombres Lufa cette semaine. Je me suis inspirée de cette recette, mais je la trouvais un peu intense en saveur. J'ai donc ajouté de l'eau et j'ai obtenu une boisson au goût plus léger et rafraîchissant. Vraiment, je retiens cette recette pour mes surplus de concombres, c'est un must !


4 portions

1 lb de concombre (environ 1 concombre anglais), avec la pelure, en gros morceaux
1/2 tasse de sucre
1/2 tasse de jus de lime
1/2 tasse compactée de feuilles de menthe
2 1/2 tasses d'eau
Eau supplémentaire au service et/ou glaçons

Au blender, réduire l'ensemble des ingrédients en purée lisse. Passer à travers un tamis fin pour retirer la majorité de la pulpe. Conserver au frais.

Au service, remplir un verre au 2/3 avec l'agua fresca et compléter avec de l'eau plate ou gazeuse. Vous pouvez varier les proportions selon vos goûts.

mercredi 24 mai 2017

Yogourt glacé l'Enfer et le Paradis

C'est le retour du beau temps, ENFIN ! C'est donc le moment idéal pour commencer à tester les recettes de crème glacée et compagnie. Il y a quelques semaines, j'ai reçu des petits piments scotch bonnet dans mon panier Lufa. J'étais incertaine de quoi faire avec et puis j'ai eu l'idée de les transformer en yogourt glacé (ne me demandez pas quel chemin de pensée j'ai suivi pour en arriver là, je n'en ai aucune idée !). Je voulais surtout faire une recette où le piquant du piment ne m'arracherait pas la bouche, car c'est un piment qui est reconnu pour être très fort.

Je dois avouer que je suis très agréablement surprise du résultat. Au début, j'ai seulement infusé le piment avec les fruits pendant la cuisson, pensant que ce serait suffisant, mais ça ne l'était pas. J'ai donc ajouté la moitié du piment à la purée de fruits, et je me suis rendue compte que je pouvais en prendre plus. C'est donc le piment entier qui y est passé !

Bref, le piment scotch bonnet est délicieux avec des fruits, je vous le recommande chaudement (sans jeu de mot, hihihi !). Le produit final présente l'acidité du yogourt et la douceur des fruits avec une finale piquante agréable.


1 litre

1 pot de yogourt grec à la vanille 10% m.g. (500g)
500g de fruits surgelés Trio du Paradis (mélange de pêches, mangues, fraises)
1/4 tasse de sucre
Le jus d'une lime
1 piment scotch bonnet coupé en deux

Dans un grand chaudron, mettre les fruits, le piment et le sucre. Mouiller tout juste avec un peu d'eau. Porter à ébullition à couvert puis baisser le feu. Mijoter à feu doux environ 15 minutes, jusqu'à ce que les fruits soient mous et commencent à compoter.

Si vous désirez une saveur moins piquante, vous pouvez retirer ici en partie ou en totalité le piment. Je préfère le laisser.

Réduire les fruits en purée lisse à l'aide d'un pied mélangeur ou d'un blender. Incorporer le jus de lime et le yogourt.

Laisser refroidir le mélange puis faire prendre en sorbetière.

lundi 22 mai 2017

Gozleme turcs à l'agneau

Je crois que mon blog est un endroit fascinant pour ceux qui veulent enrichir leur vocabulaire culinaire ! Du moins, ça fonctionne pour moi, c'est toujours ça de gagné ;) Honnêtement, je n'avais jamais entendu le mot "gozleme" de ma vie, mais la photo m'a beaucoup attirée. Ça semble être la variante turque du chapati farci, du quesadilla ou de la pizza pochette, selon vos références ! Mais c'est à l'agneau et garni d'un paquet de bonnes choses. C'était la recette idéale pour cuisiner une partie de mon agneau Lufa.

Je dois dire quelque chose tout de suite : cette recette s'en va directement sur mon top 10 de 2017. C'est absolument incroyable comme c'est bon ! On dirait un pain naan farci avec un mélange à taco méditerranéen. Les ingrédients sont super bien dosés, c'est juste parfait. Si vous n'aimez pas l'agneau, vous pouvez le faire au boeuf sans problème. J'imagine bien aussi une version avec l'ajout de fromage mozzarella ou halloumi râpé. Je suis pas mal sûre que ça serait winner avec des gangs de gars ou avec des enfants. À refaire souvent !


4 portions

Pâte :

2 1/4 tasses de farine
1/2 cuillère à thé de sel
1/2 tasse de yogourt nature
1/3 tasse d'eau

Garniture :

1 cuillère à soupe d'huile d'olive
1 petit oignon haché
2 gousses d'ail hachées
1/2 lb agneau haché
1 cuillère à soupe de pâte de tomate
1 cuillère à thé de coriandre moulue
1 cuillère à thé de paprika fumé
2 cuillères à thé de cumin
Sel et poivre au goût
180g d'épinards hachés (frais ou surgelés)
1/2 tasse de menthe fraîche hachée
2 oignons verts hachés
1/2 tasse de persil plat haché
1/2 tasse de feta émietté
1 tomate épépinée hachée

Préparer la pâte. Au batteur sur socle, mélanger la farine et le sel. Ajouter le yogourt et l'eau. Mélanger jusqu'à l'obtention d'une boule. Ajuster la quantité de farine et d'eau et besoin. Pétrir pendant 3-4 minutes jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse et non collante. Réserver.

Faire revenir l'ail et l'oignon dans l'huile quelques minutes. Ajouter l'agneau et bien le défaire à l'aide d'une cuillère de bois. Lorsqu'il est doré, ajouter la pâte de tomate et les épices. Saler et poivrer. Incorporer les épinards et bien mélanger. Cuire jusqu'à ce que les épinards soient tombés. Tiédir.

Dans un bol, mélanger la menthe, les oignons verts, le persil, le feta et la tomate. Réserver.

Séparer la pâte en 8 morceaux égaux. Rouler chaque pâton en un cercle d'environ 9 pouces. Garnir 4 des cercles avec le quart du mélange d'agneau et le quart du mélange d'herbes. Refermer avec les 4 autres cercles de pâte. Bien pincer le pourtour pour éviter que la garniture ne s'échappe.

Cuire chacun des gozleme dans un peu d'huile (ou Pam) à feu moyen, environ 3 minutes de chaque côté, jusqu'à bien doré.

Servir immédiatement, coupés en deux.

mardi 2 mai 2017

Gratin de bette à carde arc-en-ciel

À chaque fois que je commande un panier Lufa, je demande à avoir une verdure surprise. Quand je déballe mon panier, c'est Noël ! J'ai tellement hâte de voir ce que le Père Noël m'a apporté :) Il y a quelques semaines, j'ai eu de la bette à carde arc-en-ciel et j'ai adoré. La semaine dernière, j'ai eu des feuilles de chou-fleur. J'ai donc décidé d'aller m'acheter un gros bouquet de bette à carde et de faire un gratin avec celles-ci et mes feuilles de chou-fleur. Je peux vous dire que c'est un pur délice et que je vais sûrement refaire cette recette souvent. Ça accompagne à merveille les viandes grillées et les saucisses. Ça serait sûrement ben bon avec du bacon dans la sauce aussi et un peu de vin blanc, mmmm...


 4 portions

2 oignons moyens tranchés
375g de bette à carde arc-en-ciel hachée
100g de feuilles de chou-fleur hachées (ou : chou kale, chou vert, chou de Savoie)
2 cuillères à soupe de beurre
2 cuillères à soupe de farine
2 tasses de lait
80g de fromage râpé
Sel et poivre au goût
Muscade râpée au goût

Faire revenir les oignons, les feuilles de chou-fleur et les tiges de bette à carde dans un peu d'huile. Lorsque tendre, ajouter les feuilles de bette à carde et cuire jusqu'à ce qu'elles soient flétries. Saler et poivrer. Réserver.

Pendant ce temps, préparer une sauce béchamel. Fondre le beurre puis ajouter la farine. Fouetter pour obtenir un mélange homogène. Cuire jusqu'à ce que le mélange commence à roussir, en fouettant à intervalles réguliers. Incorporer le lait un peu à la fois, en fouettant entre chaque ajout pour éviter la formation de grumeaux. Cuire la sauce en fouettant continuellement jusqu'à épaississement.

Verser les légumes dans la sauce. Bien mélanger. Verser le mélange dans un grand pyrex et saupoudrer de fromage. Enfourner à 350°F pendant 20 minutes. Terminer à BROIL pour gratiner si désiré.

lundi 17 avril 2017

Horchata

La horchata est une boisson mexicaine de la famille des aguas frescas. Elle est très populaire aux États-Unis, surtout dans le Sud, mais difficile à trouver au Québec. Il faut dire que la culture culinaire mexicaine est malheureusement peu développée ici. Les restos "mexicains" sont souvent plutôt des restos texmex, les vrais tortillas de maïs restent chose rare alors avant qu'on soit rendu aux aguas frescas, on a encore du chemin à faire !

Je reviens cependant d'un périple en Arizona et j'ai eu la chance de me gaver de bouffe mexicaine et de horchata pendant un peu plus d'une semaine. Le paradis quoi ! J'ai même fait goûter la horchata à mon père et il a trouvé ça pas mal bon. Il s'est mis à en commander au resto lui aussi ! Je me suis donc promis de trouver une bonne recette une fois de retour à la maison. J'ai consulté plusieurs sites web (qui disaient tous avoir une recette "authentique" et "la meilleure")... et elles étaient toutes différentes ! La base était composée d'un mélange en proportions variables de riz (grillé ou pas, concassé/en poudre ou pas) et/ou d'amandes blanchies et de cannelle additionnée d'eau (froide-chaude-tiède...) qu'on conservait ou qu'on jetait après l'infusion et qu'on allongeait d'eau et/ou de lait et/ou de lait évaporé et/ou de lait condensé, avec ajout ou pas de sucre ou de sirop simple. Bref... J'ai fait un heureux mélange qui m'apparaissait bon et ça donne cette recette.

J'ai opté pour concasser le riz au robot culinaire et j'ai été surprise de voir que mon robot, qui ne fait habituellement qu'une bouchée de ce que je lui donne, ne réussissait pas à concasser le riz, ou à peine. Je l'ai laissé tourner quelques minutes et j'ai abandonné l'idée d'obtenir une fine poudre. Si vous ne souhaitez pas concasser votre riz, ne le faites pas, tout simplement.

Au final, vous savez quoi ? Ma horchata goûte exactement la même chose que celle que j'ai bu en voyage !! Si vous n'avez pas envie de vous casser la tête à faire le trempage du riz et des amandes, je suis pas mal sûre que vous pourriez remplacer le tout par du lait de riz et/ou du lait d'amande et ça serait probablement aussi bon :) (Mais je conserverais le temps d'infusion de la cannelle par contre, et les étapes au blender.)


2 1/2 litres

1 tasse amandes blanchies, grillées, concassées
2 tasses de riz blanc basmati passé au robot culinaire quelques minutes
2 petits bâtons de cannelle 00 ou 1 gros bâton, émiettés* (disponible chez Épices de cru)
6 tasses d'eau chaude non bouillante
1 cuillère à soupe de vanille
1 boîte de lait évaporé (Carnation)
1 boîte de lait condensé sucré (Eagle Brand)
2 tasses d'eau froide (ou plus)
Sucre si désiré
Glaçons en quantité

*Vous pouvez utiliser de la cannelle régulière, mais ne tentez pas de l'émietter, ce n'est pas la même sorte de cannelle.

NOTE : Il serait probablement possible de remplacer les amandes, le riz, l'eau chaude et l'eau froide par 1 litre de lait de riz + 1 litre de lait d'amande.

Déposer les amandes, le riz et la cannelle dans un grand bol (2 pots Mason de 1 litre pour moi). Couvrir avec l'eau chaude. Couvrir le bol ou les pots et laisser infuser sur le comptoir toute une nuit.

Le lendemain, passer l'ensemble des ingrédients au blender (on peut procéder en deux fois pour éviter de trop remplir le blender) avec l'eau froide. Lorsque le mélange est lisse, passer dans un tamis ou dans 2-3 épaisseurs de coton à fromage. Bien égoutter. Ajouter la vanille, le lait évaporé et le lait condensé. Allonger avec de l'eau froide (si désiré) ou ajouter du sucre, et servir sur glace.

Il se peut qu'un dépôt se forme après quelques minutes de repos de la horchata. Je recommande de ne pas brasser avant le service car le dépôt est composé de fines particules de riz et d'amandes et c'est plutôt désagréable en bouche.

dimanche 26 mars 2017

Fromage végétalien aux amandes (Fauxmage)

Non, je ne suis pas végétalienne, même que j'ajouterais que j'adore le fromage en général. MAIS je suis curieuse et, pour une raison qui m'échappe, j'ai visiblement trop d'amandes blanchies dans mon congélo. J'ai donc décidé de tenter cette recette qui m'intriguait.

J'ai été agréablement surprise par la facilité d'exécution et je dois avouer qu'on obtient un produit fini avec une texture et une saveur qui se rapprochent quand même assez du vrai fromage. Il reste assez tartinable mais se tient bien. Avec un temps de cuisson plus long, il serait possible d'obtenir un fromage de type féta. Je crois qu'il serait possible d'aller chercher une saveur plus "fromagère" en ajoutant de la levure alimentaire à la recette. En tout et partout : je recommande, et j'en referai très certainement !


Une roue de fromage d'environ 300g

160g d'amandes blanchies entières
2 1/2 cuillères à soupe de jus de citron
3 cuillères à soupe d'huile d'olive
1/2 gousse d'ail
1 1/4 cuillère à thé de sel (moins la prochaine fois)
2/3 tasse d'eau

Déposer les amandes dans un pot et couvrir d'eau. Laisser tremper toute une nuit ou au moins 6 heures.

Égoutter les amandes. Dans le blender, réduire en purée lisse l'ensemble des ingrédients. Lorsque le mélange est bien lisse, verser dans un coton à fromage et déposer dans un tamis. Laisser égoutter toute la nuit au frigo ou au moins 6 heures.

Renverser doucement la pâte sur une plaque chemisée d'un alu légèrement huilé. Cuire au four à 350°F pendant 40 minutes pour une fromage semi-ferme. Laisser tiédir puis réfrigérer quelques heures avant de servir.

dimanche 19 mars 2017

Tarte trois chocolats truffée aux mûres

Le vote a été unanime : mes amis ont choisi cette tarte de chez Isa comme dessert pour notre souper. Bon, à la base ça devait être des framboises, mais j'ai plutôt opté pour des mûres. Remarquez, vous pourriez mettre pas mal n'importe quel fruit de votre choix.


8-10 portions

Pâte au chocolat :

120g de farine (1 tasse)
30g de cacao (1/4 tasse)
3 cuillères à soupe de sucre
120g de beurre froid, en cubes
3 cuillères à soupe d'eau (ou selon les besoins)

Garniture :

300ml de crème 35%
90g de chocolat blanc
75g de chocolat au lait
165g de chocolat noir
2 cuillères à soupe de beurre
3 barquettes de mûres

Préparer d'abord la pâte. Au robot, mixer la farine, le cacao et le sucre. Ajouter les cubes de beurre puis pulser jusqu'à ce que le mélange soit grumeleux. Incorporer l'eau une cuillère à la fois, jusqu'à ce qu'une boule commence à se former. Déposer dans un cellophane, façonner en disque, emballer et réfrigérer 30 minutes.

Abaisser la pâte à 1/4 pouce puis déposer dans un moule rond à fond amovible de 9 pouces. Piquer le fond de la croûte puis placer un aluminium sur le fond de la croûte. Remplir de pois secs. Cuire au four à 350°F pendant 10 minutes. Retirer les haricots puis cuire 10-15 minutes de plus. Laisser refroidir.

Placer le chocolat blanc dans un bol et le reste du chocolat dans un autre bol. Porter la crème à ébullition. Verser environ 1/3 tasse de crème sur le chocolat blanc et le reste sur le chocolat foncé. Bien mélanger pour fondre le chocolat. Ajouter 2 cuillères à thé de beurre au chocolat blanc et le reste au chocolat foncé. Mélanger jusqu'à ce que le beurre soit fondu.

Bien remplir la croûte avec les mûres. Verser le chocolat foncé sur les fruits et égaliser. Verser ensuite le chocolat blanc sur le chocolat foncé. Marbrer légèrement avec une cuillère. Décorer avec le reste des fruits, au goût. Réfrigérer.

Servir froid ou légèrement tempéré.

jeudi 16 mars 2017

Marmelade de pamplemousse rose à l'anis étoilé et au Campari

Dans la continuité de passer ma cargaison de pamplemousses, j'ai opté pour une recette modifiée que j'ai déjà fait dans le passé. J'ai remplacé les graines de coriandre par de l'anis étoilé, mais j'aurais dû en mettre plus car je trouve que ça ne goûte pas assez. La marmelade a une super belle couleur à la fin de la cuisson, d'un beau rouge intense. Un peu long à faire mais vraiment très bon !


7 tasses

2 lbs de pamplemousses roses (environ 3 gros), bien lavées
8 tasses d'eau
6 tasses de sucre
1 cuillère à soupe de morceaux d'anis étoilé dans un petit sachet
1/3 tasse de Campari

Retirer les extrémités et couper chaque pamplemousse en quatre. Retirer les pépins, s'il y en a (les miens n'en avaient pas) et mettre tous les pépins ensemble dans un coton à fromage attaché à l'aide de ficelle. Trancher finement les pamplemousses. Déposer les fruits et les pépins dans un grand bol, couvrir avec l'eau puis déposer un poids pour garder les fruits bien immergés dans l'eau. Laisser reposer toute la nuit (12h).

Verser l'eau et les fruits dans une grande marmite et porter à ébullition. Laisser mijoter à feu doux à découvert pendant environ 1h, jusqu'à ce que le mélange ait réduit de moitié.

Ajouter le sucre et bien mélanger. Ajouter l'anis étoilé. Porter à ébullition puis écumer. Faire bouillir à feu vif jusqu'au point de gélification, soit 104°C. Ne désespérez pas, c'est quand même assez long (environ 1h).

Retirer du feu, retirer le sachet d'anis étoilé et laisser reposer quelques minutes. Ajouter le Campari et bien mélanger.

Mettre la marmelade dans des pots stérilisés. Traiter à l'eau bouillante 5 minutes pour des pots de 500ml. J'avais des pots de 250ml mais j'ai quand même traité 5 minutes. Laisser refroidir.

lundi 13 mars 2017

Curd de pamplemousse rose

When life gives you grapefruits... J'ai reçu une quantité astronomique de pamplemousses dans mon panier Lufa cette semaine, soit 8 gros pamplemousses totalisant 6 à 7 livres. Ils sont très bons, mais je n'allais certainement pas manger 8 pamplemousses à moi toute seule ! J'ai donc décidé de les transformer. Un curd m'apparaissait très à propos. J'ai utilisé ma recette habituelle de lemon curd que j'ai légèrement modifiée, et voilà ! 


5 tasses

1 1/2 tasse de jus de pamplemousse frais pressé (environ 3 pamplemousses)
Le zeste des pamplemousses
400g de sucre (2 tasses)
7 œufs
225g de beurre demi-sel, température

Dans un grand cul de poule, zester les pamplemousses. Ajouter le sucre et bien mélanger. Incorporer les oeufs et fouetter. Ajouter le jus des pamplemousses.

Chauffer en bain-marie en fouettant continuellement jusqu'à épaississement. L'appareil doit atteindre 82°C.

Hors feu, laisser la température baisser sous 60°C et ajouter le beurre en cubes. Bien incorporer à l'aide d'un pied mélangeur.

Selon mon livre de conserves, si on met en pots, on peut conserver le tout 3 mois au frigo. Il semblerait que ça se congèle aussi à merveille.

samedi 11 mars 2017

Ragoût de poulet au curcuma

Un petit ragoût exotique parfait pour passer des restants de légumes et de poulet cuit. Dans mon cas, c'était aussi une excuse pour utiliser le curcuma frais reçu dans mon panier Lufa de cette semaine. J'ai d'abord réalisé la recette de base mais je me suis rendu compte que la saveur manquait de profondeur. J'ai donc ajouté de la pâte de curry vert thaïlandais et c'était exactement de ça que le plat avait besoin. Pour ce qui est de la saveur, ça me rappelle étrangement la soupe poulet et nouilles, mais en version pimpée. Très très bon et réconfortant !


4 portions

1 1/2 cuillère à soupe de curcuma frais pelé, tranché (attention ça tache !)
1 cuillère à thé de graines de cumin
1 cuillère à thé de graines de coriandre
1 boîte de lait de coco (400ml)
1 cuillère à soupe d'huile de canola
2 petits oignons hachés grossièrement
4 gousses d'ail hachées finement
1 carotte pelée, tranchées
1 petite patate douce pelée, en gros cubes
100g d'épinards
150g de chou cavalier (facultatif)
2 tasses de bouillon de poulet
Sel et poivre au goût
Flocons de piment fort si désiré
1-2 cuillères à thé de pâte de curry vert thaïlandais (facultatif)

Réduire en purée le curcuma avec le cumin, la coriandre et le lait de coco. Réserver.

Faire revenir l'oignon dans l'huile quelques minutes, jusqu'à ce qu'il commence à brunir. Ajouter l'ail et cuire 1 minute de plus. Incorporer le lait de coco, le bouillon de poulet et les légumes, sauf les épinards. Saler et poivrer. Ajouter le piment si désiré. Porter à ébullition puis mijoter à découvert à feu doux environ 20-25 minutes jusqu'à ce que les légumes soient tendres et que le ragoût commence à épaissir (ajouter un épaississant au besoin si désiré). Ajouter les épinards 5 minutes avant la fin de la cuisson avec la pâte de curry vert si vous en utilisez.

Servir avec des nouilles, des vermicelles, du riz ou du pain naan.

lundi 6 mars 2017

Salade de betteraves et de cresson

Le cresson était offert à rabais chez Lufa cette semaine. Comme je trouve que celui de l'épicerie est rarement joli, je me suis dit que c'était l'occasion d'en acheter du beau et bon. Mais il me fallait un plan. Cette recette de salade avec des betteraves était donc toute indiquée !


4 portions

2 lbs de petits betteraves
4 à 8 oeufs cuits durs, coupés en quartiers
Sel et poivre au goût
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz
2 cuillères à soupe de jus d'orange
Le zeste d'une orange
Un paquet de cresson de fontaine

Couper les tiges et les queues des betteraves. Emballer les betteraves dans l'alu (un seul paquet pour l'ensemble des betteraves), déposer sur une plaque et cuire au four à 350°F environ 1 heure, ou jusqu'à ce que les betteraves soient tendres. Tiédir. Peler les betteraves si désiré et couper en quartiers.

Préparer la vinaigrette. Fouetter ensemble l'huile, le vinaigre, le zeste et le jus d'orange. Saler et poivrer

Si vous voulez éviter de tacher les ingrédients, verser la moitié de la vinaigrette sur les betteraves et bien mélanger. Verser l'autre moitié sur le cresson et bien mélanger.

Dans une assiette, déposer un lit de cresson, ajouter les betteraves et terminer avec les oeufs. Saler et poivrer si désiré. On pourrait aussi ajouter du fromage de chèvre, du fromage féta ou des noix grillées.

Si vous ne comptez pas manger toute la salade la même journée, conserver les ingrédients séparément au frigo puis ajouter la vinaigrette et faites le montage au moment de servir.

samedi 4 mars 2017

Potage crémeux au poblano

Honte à moi qui ai acheté beaucoup trop de poblanos par peur d'en manquer ! (Oui bon ok, j'ai peut-être un peu le syndrôme de la fourmi quand il s'agit de nourriture...). Un peu tannée d'en avoir une cargaison qui s'écoule lentement au congélateur, je me cherchais une recette qui utilisait beaucoup de poblanos à la fois. J'ai enfin mis la main sur cette soupe qui demande pas moins de 10 poblanos. YESSS ! Ça, ça fait de la place dans mon congélateur ! Accessoirement, c'est aussi très bon :)

8 portions

10 piments poblanos de taille moyenne
1 gros oignon haché
4 gousses d'ail hachées
1 tasse de coriandre fraîche
1 cuillère à thé de cumin
1/2 cuillère à thé de mélange Oaxaca d'Épices de Cru
5 tasses de bouillon de poulet
3/4 tasse de crème 35%
Sel au goût

Rôtir les poblanos entiers au four à 450°F pendant 15-20 minutes jusqu'à ce que l'extérieur commence à noircir. Laisser refroidir quelques minutes avant de retirer la peau, le pédoncule et les graines. Hacher grossièrement.

Faire revenir l'oignon, l'ail et le cumin quelques minutes. Ajouter ensuite la coriandre, les poblanos, le mélange Oaxaca et le bouillon. Porter à ébullition puis mijoter à feu doux environ 20 minutes. Réduire en purée lisse à l'aide d'un pied mélangeur puis incorporer la crème. Saler et poivrer au goût.

mercredi 1 mars 2017

Jarret de porc à l'érable à l'orientale

J'ai commandé le paquet anti-gaspillage chez Lufa pour deux raisons : de un, c'est moins cher car ils passent des items moins frais et de deux, on ne sait jamais ce qu'on va avoir, et j'adore les surprises ! Cette fois-ci, mon sac contenait, entre autres, un jarret de porc entier. Je n'avais jamais cuisiné ça. J'étais trop contente ! Je me suis vite rendue compte que la majorité des recettes de jarret de porc utilisent du jarret tranché (osso bucco) et non pas du jarret entier. Mais bon, puisque c'est somme toute la même partie, j'ai décidé de m'inspirer d'une recette d'Esther mais avec une cuisson au four (car ma mijoteuse de taille olympique est beaucoup trop grosse pour un pauvre petit jarret !).

J'ai fait l'exercice de peser la quantité de viande après la cuisson, et j'ai été étonnée d'obtenir seulement 175g. Il faut dire qu'une fois qu'on enlève les os, la couenne, le cartilage et le gras, il ne reste plus grand chose ! Pour moi, c'est environ deux portions, mais pour quelqu'un qui a l'habitude de manger beaucoup de viande, c'est tout juste une portion et encore. Donc soyez avisés !


2 portions

1 jarret de porc entier avec la couenne (650g)
2 petits oignons tranchés
1/2 tasse de sirop d'érable
2 cuillères à soupe de vinaigre de xérès
2 cuillères à soupe de sauce hoisin
2 gousses d'ail hachées
1/2 tasse de bouillon de poulet

Dans un petit pyrex, déposer le jarret. Ajouter les oignons et l'ail. Dans un bol à part, mélanger le reste des ingrédients puis verser sur le porc.

Cuire au four à découvert à 450°F pendant 25 minutes. Retirer du four et couvrir d'un alu. Remettre au four et cuire à 350°F pendant 2 à 3 heures, le temps la viande devienne très tendre et se détache de l'os. Laisser tiédir puis effilocher la viande. On peut filtrer et épaissir la sauce, si désiré, et la servir avec la viande

lundi 27 février 2017

Granola aux fraises et à la cannelle

Je trouve que le granola est une bonne façon de vider des restants de noix et de fruits secs. Cette fois-ci, j'ai vidé un fond de noisettes, de pacanes et de fraises séchées. Pas si mal ! Ma recette habituelle demande du miel mais je n'en avais pas assez, donc j'ai opté pour de la mélasse. Bref, vous voyez que c'est plutôt versatile. Ça fait des déjeuners rapides et nourrissants.


4 tasses

3 tasses de flocons d'avoine à l'ancienne (ou autre type de flocons : épeautre, kamut, etc.)
50g de graines de citrouilles décortiquées
25g de graines de tournesol décortiquées
50g de noix (mélange de noisettes et pacanes cette fois)
2 cuillères à thé de cannelle
1 portion individuelle de compote de pomme (113g)
80g de mélasse
80g de fraises séchées hachées grossièrement

Dans un grand bol, mélanger l'avoine, les graines, les noix et la cannelle. Réserver.

Dans un petit bol allant au micro-ondes, chauffer la mélasse (30 secondes ici) puis mélanger avec la compote de pomme. Verser sur le mélange sec et brasser avec une cuillère jusqu'à ce que le mélange sec ait bien absorbé le mélange humide.

Étaler sur un plaque chemisée d'un papier parchemin et cuire au four à 350°F pendant 10 minutes. Bien brasser et remettre au four à 350°F pendant 12 minutes. Bien brasser. À partir de ce moment, au besoin ajouter des tranches de cuisson de 5 minutes, en brassant entre chaque tranche, jusqu'à ce que le mélange soit uniformément doré.

Note : Le temps de cuisson peut varier grandement d'un four à l'autre.

Laisser tiédir puis ajouter les fraises et bien mélanger.

Conserver dans un pot hermétique.

samedi 25 février 2017

Salade de chou et carotte à l'arachide

Je ne suis pas une adepte du chou, à la base. Mais quand il m'a été suggéré dans mon panier Lufa, je me suis dit que je pourrais me forcer ! Je ne voulais pas faire une recette trop classique. Quand je suis tombée sur cette recette sur Pinterest, je me suis dit que c'était juste parfait pour moi. Je l'ai légèrement modifiée et j'ai obtenu cette super salade hyper simple à faire (surtout si vous avez un robot culinaire). Je préfère stocker la salade et la vinaigrette séparément et les mélanger au service seulement, ce qui me permet de manger une portion par jour sans que la salade ne devienne molle et détrempée.


4 portions

Vinaigrette :

3 cuillères à soupe de beurre d'arachide crémeux
1 cuillère à soupe d'huile de sésame
2 cuillères à soupe de vinaigre de riz
1 cuillère à soupe de sauce soya
1 1/2 cuillère à soupe de jus de lime
1/2 cuillère à thé de pâte umami (facultatif) - du miso aussi serait bon
Sel au goût

Salade :

1 petit chou vert (500g) râpé
1 grosse carotte (200g) râpée
Une petite botte de ciboulette ciselée
Graines de sésame et arachides rôties pour garnir

Fouetter ensemble les ingrédients de la vinaigrette. Réserver.

Mélanger le chou, la carotte et la ciboulette dans un grand bol. Ajouter la vinaigrette et bien mélanger. Servir garni de graines de sésame et d'arachides rôties hachées.

lundi 20 février 2017

Patates Dhansak

Cette semaine, j'avais des patates dans mon panier Lufa. Je dois avouer que je ne suis pas une grosse mangeuse de patates. J'aime ça mais je suis généralement trop paresseuse pour faire tout ce qui implique de les peler ou de les piler. Et comme je mange souvent asiatique, ça ne fitte généralement pas dans mon menu. Mais cette fois-ci, j'ai décidé que j'allais les cuisiner ! OK, il fallait que ça soit simple. Pas d'épluchage, c'était hors de question. Comme j'ai pas mal de base de curry au congélateur et une bonne réserve de lentilles, je me suis lancée dans une recette fusion de mon livre The Curry Secret. J'ai mélangé le Tarka Dal et le Poulet Dhansak pour me faire des patates Dhansak. Ça a super bien fonctionné et c'est délicieux ! C'est un peu long à faire faire contre (presque 1h45 au total environ) donc à faire par un dimanche après-midi frais et pluvieux.

4-6 portions

1/2 tasse de lentilles rouges
2 tasses d'eau
1 cuillère à thé de sel, séparée
2 lbs de patates grelots en gros cubes
1 cuillère à soupe de beurre
1 cuillère à thé d'huile
1 petit oignon haché finement
3 gousses d'ail
2 tasses de base de curry
1/4 cuillère à thé de curcuma
2 cuillères à thé de garam masala
1 cuillère à thé de cumin
1/4 cuillère à thé de piment fort indien
1 cuillère à soupe de jus de citron

Dans un petit chaudron, mettre les lentilles, la moitié du sel et l'eau. Porter à ébullition puis mijoter à feu doux, à découvert pendant 20 minutes en écumant régulièrement. Couvrir partiellement le chaudron et cuire 40 minutes de plus, en brassant souvent. Réserver.

Pendant ce temps, cuire les patates dans l'eau. Lorsque celles-ci sont cuites, égoutter et réserver.

Dans un grand chaudron, frire les oignons et l'ail dans le beurre et l'huile jusqu'à ce que les oignons soient bruns pâles. Ajouter la base de curry et les lentilles avec leur liquide. Porter à ébullition. Ajouter les patates, l'autre moitié du sel et le piment fort. Bien mélanger et cuire cuire à feu élevé en brassant, jusqu'à ce que la sauce épaississe, environ 5 minutes. Baisser le feu et mijoter à feu doux 5 minutes de plus. Incorporer le curcuma, le garam masala, le cumin et le jus de citron. Bien mélanger.

Servir en accompagnement ou en plat principal avec du riz ou du pain naan.

samedi 18 février 2017

Les Fermes Lufa

Avez-vous entendu parler des Fermes Lufa ? Ce sont des serres situées sur le toit de bâtiments dans la région de Montréal. Ils produisent principalement des laitues et autres verdures, des tomates, des concombres et des poivrons et vous offrent des paniers de légumes hebdomadaires en collaboration avec d'autres fermes et partenaires en majorité locaux. Je croyais qu'on ne pouvait acheter que des légumes et un peu de viande, mais j'avais tort ! Ils offrent aussi à peu près tout ce qu'on peut trouver en épicerie : fromages, poissons, épices, café, boulangerie, pâtisserie, pâtes, alouette ! Bref, il y a moyen de ne faire votre épicerie qu'à cet endroit si ça vous tente. Et ils ont plein de super beaux produits vraiment trop tentants. Difficile de faire un choix !

Comment ça marche ? Vous devez vous inscrire et choisir un point de livraison (région du Grand Montréal, Sherbrooke, Trois-Rivières et Québec). Par la suite, trois jours avant votre livraison, vous recevez un message comme quoi vous pouvez "aller au marché". Un panier de légumes à 30$ vous est suggéré mais vous pouvez le personnaliser en ligne de A à Z (achat minimum de 15$). Par exemple, le panier de base suggéré cette semaine contenait 3-4 laitues, 2 verdures et des micropousses en plus d'autres légumes. Comme je suis seule, ça faisait un peu trop de feuilles pour moi toute seule alors j'ai gardé seulement 1 laitue, 1 verdure et 1 micropousse. À cela, j'ai ajouté d'autres items de mon choix. On a jusqu'à minuit la veille de la livraison pour personnaliser notre panier ou demander une annulation (si on part en vacances, par exemple).

Étant une ancienne habituée des paniers de légumes bio (ceux d'Équiterre, Agriculture Soutenue par la Communauté), j'étais très heureuse de pouvoir m'abonner aux Fermes Lufa. En effet, mon travail actuel requiert beaucoup de déplacements, donc beaucoup de temps à l'hôtel, et cela faisait en sorte que je n'étais pas disponible pour aller chercher des paniers tous les lundis soirs et je m'étais donc désabonnée il y a plusieurs années. Les principales différences entre les Fermes Lufa et les paniers de légumes Équiterre sont les suivantes :

Lufa :

- Panier 100% personnalisable
- Très grand choix de produits dans tous les domaines
- Possibilité de livraison chez vous si vous habitez Montréal (pour 5$ de plus, disponibilité limitée)
- Disponible à l'année
- Paiement "à la pièce" (chaque item a un prix défini) et certains produits sont assez chers (problématique si vous êtes sur un budget strict)
- Possibilité de changer de point de chute autant de fois qu'on le désire
- Possibilité d'annuler notre panier aussi souvent qu'on le désire
- Produits locaux, naturels, parfois bio
- Pas de contact avec les producteurs

Paniers Équiterre :

- Panier peu ou pas personnalisable (toujours des surprises !)
- Choix de produits supplémentaires limités ou inexistants
- Pas de livraison chez vous
- Disponible environ de juin à octobre/novembre
- Paiement à la saison (que la saison soit bonne ou mauvaise et que votre panier soit petit ou bien garni, c'est le même prix)
- Quantité de produits dans le panier varie selon le moment de la saison (peu en début de saison, beaucoup en fin de saison)
- Nombre de points de chute limités
- Nombre d'annulations limité
- Produits locaux et bio
- Contact direct avec le producteur au point de chute et/ou à la ferme

Si vous aimez les surprises, le contact humain, les légumes bio et que vous n'avez pas de contraintes pour aller chercher vos paniers, les paniers d'Équiterre sont une bonne option. Si vous préférez personnaliser ce qu'il y a dans votre panier, avoir un très grand choix de produits et faire votre épicerie en ligne, les Fermes Lufa sont pour vous.

Maintenant, combien ça coûte tout ça ? Parce qu'on s'attend à ce que les produits locaux, artisanaux, bio/naturels, produits à petite échelle coûtent pas mal plus chers que les produits à l'épicerie, non ? Eh bien j'ai été agréablement surprise en faisant le calcul. Mon panier m'a coûté 45$ et si j'avais acheté des produits équivalents à l'épicerie, il m'en aurait coûté environ 40$. (Note : j'ai comparé, par exemple, mon 2 lbs de patates grelots à 2 lbs de patates grelots à l'épicerie, et non pas à un sac de 10 lbs de patates blanches en spécial, on s'entend). Mais la fraîcheur n'aurait pas été la même du tout à l'épicerie. Par exemple, les verdures sont cueillies le matin même et sont livrées avec leurs racines. Étant donné que j'habite seule, j'apprécie aussi le fait que les quantités ne sont pas astronomiques (2 lbs de patates, et non pas 10 lbs de patates, 2 pamplemousses et non pas un filet de +3 lbs). Je sais que je peux acheter de plus grandes quantités à l'épicerie à prix comparable mais si c'est pour en perdre la moitié, ça revient plus cher en bout de ligne et c'est du gaspillage. Vous comprendrez aussi  qu'acheter chez Lufa, c'est avant tout un choix politique, social ou environnemental, mais pas budgétaire.

Minnie est très intéressée par le contenu du panier !

Assez parlé ! Il contient quoi mon fameux panier Lufa cette semaine ?

1 laitue Boston (de bonne taille, avec les racines) : 2.50$
1 micropousses surprise, avec racines (cette semaine : radis) : 2.50$
1 chou vert 600g : 1.63$
1 verdure surprise 150g (4 gros plants de roquette mature, avec les racines) : 2.50$
1 concombre anglais : 2.50$
1 lb de tomates rouges coeur de boeuf bio : 4.50$
2 lbs de pommes de terre grelots jaunes et blanches : 4.00$
2 pamplemousses Rio (en spécial) : 2.50$
1 chocolatine aux pistaches (mmmmmm...) : 3.25$
170g de fromage féta au lait de brebis : 6.00$
200g boudin noir en pot (pas pu résister malgré le prix !) : 8.00$
3 grosses saucisses de porc tomate basilic (390g) : 5.85$

Total : 45.73$

Je tiens à mentionner que les verdures sont irréprochables. La Boston est bien dodue. Les micropousses viennent avec leur lit de terre (on coupe à mesure qu'on en a besoin), pour garder la fraîcheur. Vous pouvez même les faire pousser (ou repousser) si vous avez le pouce vert ! Les feuilles de roquette sont immenses (pensez gros pissenlit, et non pas petit mesclun), craquantes et bien poivrées. Moi qui adore la roquette... je suis aux anges !

Recettes prévues utilisant ces produits :

Salade verte, huile d'olive et balsamique (boston, roquette, micropousses)
Salade grecque (tomates, concombre, féta)
Tartinade de boudin noir (sur du pain maison !)
Curry de lentilles et de pommes de terre
Salade de chou à l'arachide
Chou sauté

Ya de quoi manger pas mal toute la semaine ! Je vais compléter avec quelques trucs que j'ai à la maison, mais je ne pense pas avoir besoin de retourner à l'épicerie cette semaine, sauf peut-être pour des bananes. Pas si mal au bout du compte !

mercredi 15 février 2017

Test de goût : Boulettes de poulet et mélange de grains IKEA

Cette semaine, je teste pour vous : les boulettes de poulet IKEA (à ne pas confondre avec "les boulettes IKEA") et le mélange de grains IKEA aux champignons sauvages !

Si vous êtes comme moi, vous ne pouvez pas vous empêcher d'aller fouiner dans les sections bouffe des différents magasins. Cette fois-ci, j'étais au IKEA et mon attention s'est tournée vers leur petit marché. Je n'ai habituellement pas le temps d'arrêter car j'ai toujours un million de choses à aller porter dans l'auto, mais cette fois-ci, je n'avais acheté que quelques trucs et je pouvais donc m'y promener. On va s'entendre : il n'y a pas grand chose dans ce marché. Des biscuits, quelques trucs surgelés, des noix, de la confiture, des brioches, de quoi se faire des boulettes IKEA à la maison. Mon attention s'est portée sur leurs boulettes au poulet (why not) et un mélange de grains aux champignons sauvages grano (mon genre). Comme je n'ai pas tellement envie de cuisiner ces temps-ci, je me suis dit que ça serait parfait pour mes soupers cette semaine.


Commençons d'abord par les grains. C'est un mélange de seigle, de blé, d'orge et d'avoine avec des champignons séchés (bolets, cèpes ou porcini, appelez-les comme vous voulez, c'est la même chose) et un mélange d'épices classique de base (ail, oignon, persil, sel, thym). Jusque là, belle surprise : pas d'ingrédients louches. On aime ça. Ensuite, et c'est très apprécié, le tout est précuit puis séché, donc il ne reste qu'à ajouter de l'eau bouillante, façon gruau instantané, et le tour est joué ! Ils recommandent de faire le sac entier (250g + 250ml d'eau + 10 minutes d'attente) pour 4 personnes. Si comme moi vous êtes seuls, vous allez trouver que 250g, ça se divise mauditement bien en 5 portions (bon ça c'est mon esprit mathématique asperger qui me dit de diviser ça en chiffres ronds...). Ceci dit, j'ai trouvé qu'une portion de 50g était amplement suffisante. Bon, maintenant qu'on sait que les ingrédients sont acceptables et que c'est facile à préparer, est-ce que c'est bon ? Disons que j'aime la texture. Ça rappelle le freekeh. Ou le farro. Ou "insérez un grain entier de votre choix ici qui reste un peu croquant sous la dent". Bref j'aime la texture. Niveau goût... ben je trouve que ça goûte le bouillon de poulet en poudre. Pas mauvais, mais pas de feux d'artifice non plus. Bref, ça dépanne facilement pour un soir de semaine. 3.49$ pour 250g


Maintenant les boulettes de poulet. Elles sont précuites, donc encore une fois, c'est facile à préparer. J'ai opté pour 3 minutes au micro-ondes, parce que je suis paresseuse, mais vous pourriez les faire au four ou à la poêle ou autrement (en brochettes sur le BBQ ? en soupe ?) Encore une fois, les ingrédients sont simples :  poulet, oignons, huile de canola, fécule de pomme de terre, épices. Bravo pour la liste courte, on aime ça ! Et maintenant, est-ce que c'est bon ? Bon je dois d'abord avouer que l'odeur et la saveur me rappelaient quelque chose que j'ai mangé quand j'étais enfant. J'hésite entre le poulet à l'ananas du buffet chinois ou les McCroquettes. Bref, dès que je les ai senties, j'ai eu envie de les manger avec une sauce sucrée, style sauce aux cerises VH ! Il faut aussi savoir que la viande de ces boulettes a été pulvérisée complètement sous forme de "pâte" (pensez à la texture des saucisses hotdog, des fishballs asiatiques ou encore des saucisses Charcuterie Parisienne). Moi c'est une texture que j'aime, un peu spongieuse, mais je suis pas mal certaine que ce n'est pas le cas de tout le monde. Aussi, les boulettes ont clairement été frites lors de la cuisson mais le gras reste en petite quantité et surtout en surface. Bref au final... ben je m'attendais à un peu plus de qualité au niveau de l'exécution du produit. Ce n'est pas de la grande cuisine, mais ça dépanne. Et je suis pas mal sûre que ça doit plaire aux enfants. Bref, pas mauvais, mais bof. 10.99$ pour 1 kg

Je me suis fait une portion de chaque avec des légumes vapeur (je vous ai dit : pas le goût de cuisiner !) et j'ai eu du mal à finir mon assiette. Je considère que j'ai eu un repas nourrissant qui m'a pris gros maximum 15 minutes à préparer. On ne peut pas dire que ce n'est pas pratique entk !

dimanche 12 février 2017

Guimauves de la St-Valentin

Facile à faire et toujours apprécié. Ne jetez pas les retailles ! Vous pouvez les découper et les tremper dans le chocolat. Ce sera moins joli mais tout aussi bon.


 9-12 coeurs

3 enveloppes de gélatine Knox
1/2 tasse d'eau
1 1/2 tasse de sucre
1 tasse de sirop de maïs clair
1/2 tasse d'eau
Une pincée de sel
1 cuillère à thé d'essence de vanille
Chocolat tempéré au goût
Bonbons de la St-Valentin au goût

Beurrer un grand pyrex 8x12 pouces ou plus grand. Réserver.

Dans le bol du batteur sur socle, saupoudrer la gélatine sur la 1/2 tasse d'eau. Réserver.

Préparer le sirop. Dans un chaudron, mettre le sucre, le sirop de maïs, l'eau et la pincée de sel. Cuire à feu moyen jusqu'à ce que le sucre soit dissous. Monter le feu à élevé et amener le mélange de sucre à 240°F.

Démarrer le batteur sur socle muni du fouet à basse vitesse. Verser le sirop en filet sur le mélange de gélatine. Mettre à haute vitesse et battre 15 minutes. Incorporer la vanille.

Verser la guimauve dans le pyrex. Étaler la masse avec les mains bien beurrées (sinon ça colle aux doigts). Laisser reposer toute une nuit non couvert à température pièce.

Le lendemain, détacher la guimauve des bords à l'aide d'un couteau et renverser sur un papier ciré beurré. Couper la guimauves en coeurs à l'aide d'un emporte-pièce beurré. Rebeurrer l'emporte-pièce à toutes les deux découpes. Tremper chaque coeur à moitié de le chocolat tempéré puis rouler dans les bonbons.

Conserver à température ambiante.

mercredi 8 février 2017

Casserole mexicaine

Inspirée de cette recette chez Damn Delicious.

6 portions

1 cuillère à soupe d'huile d'olive
2 gousses d'ail hachées finement
1 oignon haché finement
1 poivron vert haché finement
1 poivron rouge haché finement
1 boîte de haricots noirs, rincés et égouttés
1 boîte de maïs en grains
1 cuillère à thé de poudre de chili
1/2 cuillère à thé de cumin
Sel et poivre au goût
Jalapenos tranchés marinés, au goût (facultatif)
1/4 tasse de coriandre fraîche ciselée
1 boîte de haricots refrits Old El Paso
1 1/2 tasse de sauce à enchilada*
1 1/2 tasse de fromage râpé texmex

*Je n'ai pas trouvé de sauce à enchilada à l'épicerie. Je l'ai donc fait moi-même.

Sauce à enchilada maison :

30g de piments séchés guajillos, la tige retirée et épépinés
15g de piments séchés anchos, la tige retirée et épépinés
1 1/2 tasse d'eau
1 petit bâton de cannelle
1 cuillère à thé d'oignons séchés
1/4 cuillère à thé de poudre d'ail
1 cuillère à soupe de pâte de tomate
1/4 cuillère à thé d'origan
1/4 cuillère à thé de paprika fumé
1/8 cuillère à thé de cumin
1/2 cuillère à thé de sel
1 cuillère à thé de sucre
Eau additionnelle selon les besoins

Si vous faites la sauce à enchilada, commencez par griller à sec les piments quelques secondes de chaque côté dans une poêle bien chaude. Mettre dans un chaudron et ajouter l'eau, le bâton de cannelle et les oignons séchés. Couvrir, porter à ébullition puis mijoter à feu doux pendant 30 minutes. Laisser refroidir quelques minutes, retirer le bâton de cannelle puis réduire en purée avec le reste des ingrédients. Allonger avec de l'eau si nécessaire pour obtenir le texture désirée. Remettre à chauffer quelques minutes. Réserver.

Faire revenir l'oignon, l'ail et les poivrons dans l'huile. Ajouter les haricots, le maïs et les épices et cuire quelques minutes de plus. Saler, poivrer et incorporer les jalapenos et la coriandre. Bien mélanger et réserver.

Dans un grand pyrex 9x13 pouces, étaler d'abord les haricots refrits. Ajouter ensuite le mélange de légumes et terminer en versant la sauce à enchilada sur le mélange. S'assurer qu'il y a de la sauce sur toute la surface. Saupoudrer de fromage râpé.

Cuire au four à 375°F pendant 20-25 minutes ou jusqu'à ce que le fromage soit gratiné.

Servir avec des nachos, des tortillas ou du riz. Se réchauffe très bien les jours suivants en lunch.

lundi 30 janvier 2017

Poulet Sagwala (Poulet indien aux épinards)

Je me souviens avoir découvert ce plat dans un resto indien alors que j'étais au début de la vingtaine. J'avais adoré. Par la suite, j'ai découvert que je préférais la version au fromage (Saag paneer) mais reste que la version poulet est plus simple à faire, surtout si vous n'avez pas de paneer sous la main et que l'idée d'en faire vous exaspère autant que moi (90g de paneer pour 1 litre de lait... c'est pas un gros rendement !). Bref, voici un plat somme toute assez simple qui fait des super lunchs. Ça vient de mon livre The Curry Secret, le meilleur livre de recettes indiennes que je possède. Si jamais vous l'achetez, je vous jure qu'il n'a l'air de rien. Il est minuscule, sans images, imprimé sur du papier de basse qualité. Mais les recettes sont impeccables et goûtent la même chose qu'au resto !


4 portions

2 cuillères à soupe d'huile de canola, séparées
1 lb de poitrine de poulet en gros dés
2 tasses de base de curry
300g d'épinards surgelés hachés
1/2 cuillère à thé de piment fort indien (au goût)
1 1/2 cuillère à thé de garam masala
Sel au goût

Faire cuire le poulet dans la moitié de l'huile jusqu'à doré. Réserver.

Dans un grand chaudron, chauffer l'autre moitié de l'huile avec la base de curry et les épinards. Réduire en purée. Porter à ébullition et laisser réduire 10-15 minutes, jusqu'à ce que la sauce épaississe. Ajouter le poulet, le piment et le garam masala. Bien mélanger et cuire environ 5-10 minutes de plus. Saler au goût.

Servir avec du riz basmati ou un pain naan.

mercredi 18 janvier 2017

Riz frit au kimchi, aux oeufs et au poulet

Bon, maintenant que j'ai deux pots de kimchi au frigo, il faut les utiliser ! Cette fois-ci j'ai décidé d'y aller avec un plat "touski". Vous pouvez modifier cette recette comme bon vous semble en utilisant du tofu, des crevettes ou autre protéine au choix et en ajoutant des légumes selon vos goûts (carottes, bok choy, épinards, fèves germées, champignons, etc. !). Les ingrédients les plus importants selon moi ici sont le riz, l'huile de sésame, le kimchi et les oeufs. Le reste est très négociable !


2 portions

1 cuillère à thé d'huile de canola
1 cuillère à thé d'huile de sésame
1 tasse de riz cuit de la veille
2 oignons verts hachés
2 oeufs
3/4 tasse de kimchi
1/2 tasse de poulet cuit haché
1 cuillère à thé de sauce soya
Pour garnir : sauce hoisin et gochujang (ou sriracha)

Faire revenir le riz et les oignons verts dans l'huile quelque minutes. Libérer un espace dans la poêle et y casser les oeufs. Lorsque les oeufs commencent à prendre, les brasser puis les incorporer au riz. Ajouter ensuite le kimchi, le poulet et la sauce soya. Bien mélanger et cuire jusqu'à ce que le tout soit bien chaud.

Si désiré, servir avec de la sauce hoisin et de la sauce gochujang.